Du Monde au nanomonde

mardi 9 mai 2006 par Pièces et main d'œuvre

Quels sont les dangers des nanotechnologies ? Pourquoi est-il urgent de s’opposer à leur développement ? N’attendez pas d’un journaliste du Monde, producteur à France Culture, l’enquête qui répondra à ces questions. Comme ses collègues porte-micro de France Inter, Michel Alberganti se contente de laisser une heure aux "pro", cinq minutes aux "anti". Il présentera le 13 mai une émission sur Minatec avec deux invités du CEA, dans laquelle il propose un strapontin à l’opposition, à la condition qu’elle se tienne bien - faute de quoi le professeur Alberganti renouerait avec les méthodes de censure de l’ORTF.

Pièces et Main d’oeuvre qui n’est ni le Monde, ni France Culture, mène depuis quatre ans l’enquête sur les nanotechnologies et le monde qu’elles préparent. L’intérêt actuel des journalistes pour les dangers des nanos n’est pas le fruit de leurs investigations, mais l’écho du bruit de l’opposition.
(cf "Le Monde Daubé ?" sur www.piecesetmaindoeuvre.com)

Pièces et Main d’oeuvre n’a pas besoin d’une "brève intervention" sous condescendance de Science-Frictions pour faire connaître ses informations, mais débat directement avec les citoyens dans les nombreuses réunions auxquelles il participe depuis début 2006. Chacun peut, dans ces occasions, mesurer combien le refus de la personnalisation et de l’autorité - cet "anonymat" qui fait si peur aux journalistes - facilite au contraire la discussion entre les personnes.

Nous invitons les Grenoblois jeudi 11 mai à 20h30 à la Maison des Associations pour la projection du documentaire "Alerte à Babylone" de Jean Druon, et pour un débat dans le cadre de la campagne menée par l’Opposition Grenobloise aux Nécrotechnologies contre Minatec et son monde (http://ogn.ouvaton.org).

Courriel reçu le 9 mai :

Bonjour,
Je suis journaliste au Monde et producteur de l’émission Science-Frictions sur France Culture. Je consacrerai celle du 13 mai à Minatec avec deux invités du CEA.
Nous aborderons également les dangers des nanotechnologies et la façon dont Minatec tiendra compte de ce problème.
Connaissant votre intérêt pour ce thème, je tenais à vous prévenir. J’aurais aimé vous inviter à ce débat mais votre anonymat m’en empêche. Néanmoins, nous pouvons peut-être envisager une brève intervention dans la mesure où elle elle est prévue. Dans le cas contraire, l’émission sera immédiatement interrompue et remplacée par de la musique. Je préférerais vous donner la parole afin de faire progresser le débat sur les nanos et sur Minatec.

Dans l’attente de vous lire,
Cordialement

Michel Alberganti