Le neuromenteur Pierre-Marie Lledo échoue au détecteur de mensonges

"Le Monde" nous attaque, et nous ripostons

jeudi 6 octobre 2016 par Pièces et main d’œuvre

Le 28 septembre 2016, le quotidien de référence des décideurs publie une hagiographie du neurobiologiste Pierre-Marie Lledo titré : « Pierre-Marie Lledo, neuroptimiste ».

Débordante d’admiration pour son « sujet », la journaliste du Monde, Sandrine Cabut, écrit :

« C’était en octobre 2014, et le chercheur était invité à une table ronde à l’université de Grenoble sur le thème de la mémoire. Trois jours plus tôt, dans un long entretien au Monde, il avait évoqué les possibilités de manipuler la mémoire chez des rongeurs. Dès qu’il a pris la parole, une poignée d’activistes de Pièces et main d’œuvre – un collectif grenoblois hostile aux technologies – ont déployé des banderoles, l’ont pris à partie… "On a souhaité leur tendre le micro pour entamer un débat, mais ils m’ont accusé de travailler sur la mémoire pour manipuler l’humain, d’être à la solde de l’armée…, se souvient-il. On était vraiment dans la théorie du complot. Et puis j’ai assisté à un basculement de la salle, devenue hostile, par un phénomène classique de contagion des émotions. Nous avons dû partir avec des CRS, car nous avions perdu le contrôle." Face à une telle mésaventure, beaucoup se seraient enfermés dans une tour d’ivoire. Lui a réfléchi, et rebondi. "J’ai compris que les scientifiques ne peuvent pas se contenter d’expliquer ce qu’ils font, sinon cela suscite la défiance. Les big data sont une mine d’or, mais c’est avec les citoyens qu’il faut l’exploiter." Se considère-t-il transhumaniste ? "Très humaniste", préfère-t-il, en interrogeant sur la définition même de ce mouvement. "Quand vous emmenez vos enfants à l’école, n’est-ce pas déjà du transhumanisme, puisque l’apprentissage de la lecture détourne des circuits initialement dévolus à la reconnaissance des formes ?" »

C’est tout de même préoccupant, cette épidémie de mythomanie chez les neuroscientifiques (...)

Pour lire la suite du texte, ouvrir le document ci-dessous.

***
Lire aussi :
- L’Industrie de la contrainte, Pièces et main d’œuvre et Frédéric Gaillard (éditions L’Echappée)
- Terreur et possession. Enquête sur la police des populations à l’ère technologique, Pièces et main d’œuvre (L’Echappée)

Pièces détachées (brochures cartonnées)
- Transhumanisme, du progrès de l’inhumanité, Pièce détachée n°68
- Touche pas à mon cerveau, Pièce détachée n°56
- Les laboratoires de la contrainte, Pièce détachée n°31

Catalogue complet des Pièces détachées et librairie : http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?rubrique8


Lledo au détecteur de mensonges
Version prête à circuler
183 ko