Parution de « Métro, boulot, chimio – Débats autour du cancer industriel »

dimanche 4 novembre 2012 par Pièces et main d’œuvre

En marge d’une campagne présidentielle vouée au débat sur le « redressement industriel », Le Monde des 15-16 avril 2012 chronique une polémique entre Là-bas si j’y suis, l’émission du Front de Gauche sur France Inter (600 000 auditeurs !), et Pièces et main d’œuvre, site de bricolage pour la construction d’un esprit critique (quelques lecteurs) : « [Sur France Inter], un reportage de François Ruffin (…) raconte le sort du pôle vinylique de la grande société chimique Arkema, sa vente pour un euro symbolique au fonds Klesch, l’impuissance affichée de l’équipe de M. Hollande et l’indifférence totale de celle de M. Sarkozy. Bon. Mais voilà que Pièces et main d’œuvre (PMO), un groupe anti-industrialiste de Grenoble, signale un aspect oublié par le reportage : ces usines produisent du chlorure de vinyle, un produit aux propriétés cancérigènes et toxiques avérées, et dont la production entraîne fréquemment des cancers du foie chez les travailleurs. Quant à ses usages, ils peuvent se révéler très nocifs pour l’environnement, comme quand on incinère le polychlorure de vinyle. Il n’est pas raisonnable de défendre des emplois aussi toxiques, affirme PMO. »

Un syndicaliste d’Arkema proteste contre PMO dans un forum du Front de Gauche.
François Ruffin riposte sur le site de son journal Fakir.
En quelques semaines, des dizaines de commentaires de syndicalistes, d’écologistes, de luddites et libertaires s’entrecroisent sur divers sites. L’ensemble formant un dossier idéal pour un lecteur désireux de connaître les arguments du parti industriel, pour qui « l’emploi est la première des priorités », et ceux du courant anti-industriel, pour qui nos vies valent plus que nos emplois.

Une jeune maison d’édition grenobloise, Le Monde à l’envers, vient de publier un recueil d’une dizaine de ces textes (ceux de PMO et de François Ruffin, la réaction du journaliste écologiste Fabrice Nicolino, une enquête sur le cancer picard, la contribution du groupe libertaire les Amis de l’Egalité et celle de Florent Gouget dans le journal de critique sociale L’Invendable – ainsi que des commentaires d’internautes) :
« Métro, boulot, chimio – Débats autour du cancer industriel » (173 p., 4 €).

(Disponible en librairie ou sur commande : http://www.lemondealenvers.lautre.net )

***

Lire aussi :
- Des ouvriers contre le crime industriel, Pièces et main d’oeuvre, 16/08/12
- La mort à Tarente, TomJo, 22/10/12