Clinatec inauguré par les opposants

mercredi 1er février 2012 par Les Humains associés

Mardi 31 janvier le technogratin CEA-PS avait prévu l’inauguration de Clinatec, la clinique expérimentale du cerveau de Minatec.

Le professeur Benabid, initiateur du projet, avait annoncé presque incidemment la date de l’inauguration - jusqu’alors tenue secrète - lors d’une conférence à St Ismier, [1] alors qu’il se croyait en terrain ami. Ce sont les opposants qui dès le lendemain annonçaient publiquement l’inauguration. Depuis, silence absolu de la part des décideurs locaux. Pas une ligne dans la presse. Contacté par des journalistes depuis plusieurs jours, le CEA se refusait à tout commentaire. Au point que ce matin 1er février, l’édition grenobloise de 20 minutes titrait : « Un centre de recherche biomédicale appliquée : Clinatec expert en culture du secret ». C’est dire !

Les décideurs locaux voulaient absolument éviter la présence des opposants à l’inauguration... ce sont les opposants qui ont inauguré Clinatec ! Plus d’une centaine de personnes s’étaient rassemblées sur le parvis de Minatec pour rendre public les agissements des professeurs Berger et Benabid, et demander la fermeture de Clinatec. Nulle trace ce soir là des officiels. Pris de panique, ils auront sans doute annulé l’inauguration à la dernière minute, faisant une fois de plus montre de leur courage politique.

Plusieurs banderoles étaient visibles depuis la route :

- "Fermez Clinatec"

- "Destot, Benabid, Berger, Fioraso, hors de nos villes"

- "Non à l’homme machine !"

- "Ni neuropolice, ni neuromarketing !"

Vers 18 heures, le rassemblement se forme en cortège et prend la chaussée, bloquant la circulation. Les banderoles sont emportées. Plusieurs camions de police se positionnent à l’arrière. Le cortège prend la direction de Clinatec. Arrivés devant l’entrée, où nous attendent vigiles et chiens, des fumigènes sont allumés. Les banderoles sont accrochées sur les grilles. Slogans : "Non à l’homme machine, fermez Clinatec !", "Clinatictactictac boum boum !". Interventions au mégaphones. Après une petite demi-heure, la circulation étant toujours bloquée, le cortège se disperse.

Pour notre part, nous considérons que Clinatec a été inauguré. Que le laboratoire de la contrainte, dont les expériences se poursuivent dans une quasi clandestinité depuis plusieurs années, est désormais en fonctionnement. Que dans ces conditions, toute tentative future d’inauguration par les technocrates ne fera que les couvrir encore de ridicule.

Fermez Clinatec !

Les Humains associés, opposants grenoblois aux nécrotechnologies