Entretien avec la revue "Limite"

samedi 22 avril 2017 par Pièces et main d’œuvre

Parution du Manifeste des Chimpanzés du futur contre le transhumanisme, début septembre 2017. Voir ici

Voici un entretien avec la revue Limite (n° 6, avril 2017) sur la machination des hommes et du monde telle que chacun en fait désormais l’expérience dans tous les aspects de sa vie ; publique ou personnelle, individuelle ou collective, économique ou sociale ( à lire ci-dessous).

C’est un lieu commun désormais que le remplacement des hommes par les machines, que ce soit dans la production ou la reproduction. On sait que pour rester à la hauteur des machines et garder notre place dans le monde-machine, les mécanocrates nous enjoignent de nous auto-machiner par implants, prothèses et ingénierie génétique : Adaptez-vous ou disparaissez comme les autres singes !

Mouvement scientifique, le darwinisme social a toujours employé les moyens de la science à la création d’une espèce supérieure destinée à dominer ou à éliminer les autres. Depuis plus d’un siècle, les inhumains ont donné à leur projet et activité toutes sortes de noms qu’ils jugeaient propres à séduire et à impressionner : « eugénisme », « viriculture », « aristogénie », « anthropotechnie », « sélectionnisme ». Aujourd’hui, ils se disent « transhumanistes » - ceux du moins qui ne se cachent pas derrière le manteau de la science, de la médecine et du progrès pour nous mettre devant le fait accompli.

Progrès, il y a eu. Nous étions des hommes vivant dans le monde. Nous voici bientôt des cyborgs fonctionnant dans leur technotope. Cela vous déplait ? « Soyez des hommes et vous n’aurez pas besoin de Déclaration des Droits de l’Homme ! » (Hölderlin)

Limite est une revue de jeunes écolo-catholiques dans la lignée d’Esprit et des personnalistes des années trente ; et plus particulièrement de Jacques Ellul et Bernard Charbonneau, les précurseurs de l’écologie politique qui tentèrent vainement d’éveiller ce milieu à la critique radicale avant de poursuivre leur aventure en francs-tireurs libertaires.

On trouve la revue en librairie (112 pages, 10 €) ou chez l’éditeur :

Limite,
10 rue Charles Divry 75014 Paris
http://revuelimite.fr/
redaction(at)revuelimite.fr

(Pour lire l’entretien, ouvrir le document ci-dessous.)

Pour en savoir plus sur le sujet, on peut lire aussi :
- Ecologisme et transhumanisme
- Transhumanisme et cannibalisme
- Trois jours chez les transhumanistes
- Clinatec : corps-machine, masque "humain"
- Appel des Chimpanzés du futur
- La fabrication des humains
- La fabrication du mort vivant

Et sur papier : Transhumanisme : du progrès de l’inhumanité, commander la Pièce détachée n°68 (voir catalogue ici )


Entretien avec la revue "Limite"
Version prête à circuler
160.9 ko