Comment Monéo dresse les étudiants

vendredi 19 août 2011 par Un étudiant grenoblois

Les restaurants et cafétérias universitaires de Grenoble sont désormais équipés du système Monéo de porte-monnaie électronique. Un mouchard qui sait où vous avez mangé, à quelle heure et pour combien, tous les jours de la semaine. Vous pensez que nous avons le choix d’utiliser les nouvelles technologies ou pas ? Lisez donc ce témoignage d’un étudiant grenoblois.

***

Lundi 19 septembre 2011

"Comme je suis étudiant à Grenoble et que je dispose de ressources
financières pour le moins réduites, je suis allé ce midi au restaurant
universitaire "L’entracte" géré par le CROUS. Je demande une formule
étudiant (à laquelle j’ai logiquement le droit vu que JE SUIS étudiant).

- Vous avez la carte Monéo ? me demande-t-on.

Bien sûr, je n’ai pas de carte Monéo. On me signifie donc que je ne
peux pas prendre ma formule étudiante. Je proteste et explique à mon interlocuteur que je n’ai pas la moindre intention de posséder une telle carte. Rien à faire je devrai me contenter pour le même prix d’une simple assiette "saucisse -frites" et d’un dépliant sur mon plateau intitulé "Monéo c’est énorme !".

En me renseignant par la suite j’apprends que cela ne se limite pas à ce
restaurant, et qu’à partir de cette année seuls les étudiants qui sont
aller faire faire leur carte Monéo auront le droit aux formules
étudiantes.

Voila comment on contraint gentiment les étudiants grenoblois à tous se
munir d’une carte dotée d’une puce RFID nominative.

T’as pas Monéo ? = T’as pas de dessert !"

***

Pour mémoire, en 2007 un comité de "Faucheurs de bornes Monéo" avait détruit ces dispositifs sur le campus de Tours. Lire "Sabotage de bornes Monéo à Tours"