La véritable histoire de NanoBio

(pour ce qu’on en sait)

mercredi 10 mars 2004 par Simples Citoyens

Ultime livraison de notre série "NanoBio"

Qui sont les partenaires des congrès de nanobiotechnologies à Grenoble ? L’Oréal, Sanofi-Synthélabo, la Société de Chimie Industrielle, Apibio, NanoBio. Entre le projet NanoBio et celui des nanobiotechnologies en général se déploie un programme qui, partant de la nano-médecine (nano-particules, nano-prothèses, pompes, implants, caméras) et de la nano-police (puces et biopuces, contrôle du milieu et traçabilité du cheptel humain), vise à l’avènement de l’homme-machine via les "technologies convergentes" . Ce projet de société soutenu par d’éminents technarques de la National Science Foundation (NSF) , les promoteurs de NanoBio et de son réseau européen Nano2Life l’ont dissimulé aux élus, qui l’ont financé sans curiosité
excessive. Du montage de NanoBio, voici quelques éléments échappés à l’extrême discrétion de ses comploteurs.

Biopolis, Minatec, NanoBio, etc... Ces "pôles de recherche" qui ne méritent nul crédit, croulent cependant sous les fonds publics, en particulier ceux des collectivités locales. C’est la "liaison recherche-industrie".

(Pour lire le texte intégral, cliquer sur l’icône ci-dessous).


Version prête à circuler
238.9 ko